Warning: array_merge(): Argument #1 is not an array in /home/chirurgizz/www/extensions/fonctions/extension.php on line 44

Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /home/chirurgizz/www/extensions/fonctions/extension.php on line 48

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/chirurgizz/www/extensions/fonctions/extension.php on line 49
Blépharoplastie chirurgie des paupières à Montpellier Dr Giovannini
Chirurgie esthétique millénaire
docteur uberto giovannini chirurgien plasticien

Chirurgie des paupières

Généralités sur la blépharoplastie

La blépharoplastie ou lifting des paupières consiste à réduire l'excès de peau des paupières supérieures et / ou inférieures ou éliminer les fameuses poches situées sous la paupière inférieure qui donnent à l’œil et au visage un aspect vieux et fatigué et modifie par ailleurs la dimension et l’orientation de l’angle interne de l’œil.

 

Cette intervention redonne une apparence plus jeune et plus détendue à l’œil. C'est un acte chirurgical relativement léger qui permet au visage de retrouver sa luminosité grâce à un regard plus éclairé.

Cependant, l'intervention ne peut pas éliminer les rides sur l'extérieur de l'oeil (les pattes d’oie), bien que celles-ci peuvent être améliorées et devenir moins perceptibles en raison de l'étirement obtenu de la peau. On aura recours dans ce cas à des injections de Toxine Botulique pour le traitement de ces rides.

 

De même, la décoloration visible principalement sur la peau de la paupière inférieure (cernes ou poches bleuâtres) est peu susceptible d’être améliorée par l’intervention. Certaines pigmentations pourront être traitées au laser.

 

Les cicatrices sont généralement à peine perceptibles. Pour une blépharoplastie supérieure (correction de la paupière supérieure), la cicatrice laissée est quasi invisible car elle est située dans la rainure qui forme l'ouverture de l'oeil, et aussi sur l’angle latéral de l’œil. Les marques, visibles pendant quelque temps, peuvent être camouflés avec un anti-cernes. Pour une blépharoplastie de la paupière inférieure, la cicatrice s'étend juste en-dessous des cils et fait une micro saillie latérale de quelques millimètres.

 

La blépharoplastie est réalisée sous anesthésie locale ou sédation et peut être effectuée, en fonction de l’indication, sur les paupières supérieures, inférieures ou sur les deux en même temps.

 

La chirurgie peut être faite isolément ou en combinaison avec d'autres procédures telles qu’un lifting cervico-facial ou un lifting frontal.

 

La chirurgie des paupières ou blépharoplastie est l'une des méthodes les plus populaires et les plus efficaces pour redonner à votre visage un air rajeuni.

 

La peau des yeux est la plus fine de tout l'organisme humain, ce qui en fait la zone la plus facilement altérée par le temps, la fatigue et l'âge. Résultat : le regard qui repose en partie sur les paupières peut être affecté par le vieillissement des structures adjacentes (sourcils, cernes) : la peau des paupières change, elle devient plus fine, ridée, et perd de son élasticité, formant ainsi un excès de peau. Les muscles autour des yeux perdent de leur tonus et s'atrophient (s'amincissent).

 

La blépharoplastie est une chirurgie des paupières visant à corriger leur amincissement, l’apparition des rides et le surplus de peau causé par la perte d’élasticité en retirant la graisse qui forme les « poches » et ce, sans altérer les fonctions essentielles des paupières. Le résultat est une apparence plus reposée et rajeunie.

 

Plusieurs facteurs peuvent influencer le vieillissement des paupières : les surexpositions au soleil, les prédispositions génétiques, le tonus musculaire. Certains facteurs liés à la santé comme les allergies, l'usage du tabac, les problèmes cardiaques ou thyroïdiens peuvent aussi être des causes aggravantes de ce vieillissement.

Les indications de chirurgie des paupières

Les disgrâces les plus communément en cause sont les suivantes :

 

  • Paupières supérieures lourdes et tombantes, avec excès de peau, formant un repli plus ou moins marqué.
  • Paupières inférieures affaissées et flétries avec petites rides horizontales consécutives à la distension cutanée.
  • Hernies de graisse, responsables de "poches sous les yeux" au niveau des paupières inférieures ou des paupières supérieures "bouffies".

 

De nombreuses autres altérations peuvent être présentes, mais leur traitement n'est possible qu'en utilisant des techniques plus complexes qu'une simple blépharoplastie classique ou en ayant recours à des procédés chirurgicaux complémentaires.

 

Il en va ainsi de l'affaissement du front et de la chute des sourcils, des rides "du lion" entre les sourcils, des rides "de la patte d'oie" au coin des yeux, des "cernes", des yeux "creux", des yeux "tristes" avec coin des yeux tombants, ainsi que des petites imperfections de surface de la peau (rides superficielles, cicatrices, taches...). Ces marques de vieillissement peuvent être traitées par la médecine esthétique par injection ou la liposculpture parfaitement complémentaires à la blépharoplastie.

 

La blépharoplastie est une intervention que l'on peut faire tôt, dès que la peau très fine de la paupière commence à se friper et fait un pli tombant au-dessus de l'œil. Quand c'est justifié, il est possible d'opérer les paupières supérieures et inférieures dans le même temps. Cette opération ne modifie pas la position ou la forme des sourcils mais uniquement la peau entourant le globe oculaire. Par ailleurs, les rides au coin extérieur des yeux (pattes d’oie) et les lignes fines autour des paupières inférieures sont améliorées, mais ne disparaissent pas après l’opération.

 

La technique de blépharoplastie

 

Il existe plusieurs façons d'exécuter une blépharoplastie. La chirurgie des paupières supérieures vise la peau tombante qui cache les plis naturels de la paupière et peut même obscurcir la vue. Elle consiste à pratiquer une incision (en forme de croissant) qui suit le pli palpébral (repli normal de la paupière), ce qui a pour avantage de masquer complètement la future cicatrice. L’incision est fermée avec des sutures solubles. Une telle intervention est indiquée en cas de ptose, poches de graisse, excédent de peau appelé « casquette » ou plus scientifiquement « dermatochalasis ».

 

La chirurgie des paupières inférieures traite les paupières inférieures bouffies et tombantes, et les poches/cernes sous les yeux. Le praticien pratique l’incision soit sous les cils inférieurs soit à l’intérieur de la paupière inférieure pour la technique « sans cicatrices ». La graisse est retirée ou repositionnée par une incision de la conjonctive de la paupière inférieure (transconjonctivale), le cas échéant, redistribuée pour corriger les zones « creusées ». La peau est redrapée, l'excès cutané réséqué et l'incision suturée. Pour éviter les complications de l’opération de la paupière inférieure particulièrement délicate, une technique appelée la « pinch » est récemment apparue. Elle consiste à consolider le bord libre de la paupière par un système de fixation et de mise en tension de la zone pour enlever plus de peau en évitant tout risque de bayement de celle-ci.

 

La canthopexie permet de corriger un abaissement des paupières inférieures au niveau de l'angle externe de l'œil, donnant un regard triste ou timide, présent chez certaines personnes, et très souvent en bas âge. Ce type de chirurgie permet de repositionner l'angle externe de l'œil, de remonter une paupière inférieure trop basse et peut corriger partiellement le dessous de l'œil trop creux. A ne pas confondre avec la canthoplastie qui consiste à relâcher le ligament du coin extérieur de l’œil.

 

Par ailleurs, lorsqu'il n'existe pas d'excédents cutanés, le surplus de graisse peut être enlevé par voie conjonctivale (à l'intérieur de la paupière), ce qui ne laisse aucune cicatrice.

 

La chirurgie des paupières ou (blépharoplastie) peut également être effectuée par laser. L’intervention au laser est techniquement plus simple mais la quantité de peau à enlever est réduite et la peau traitée risque de se dépigmenter. Par ailleurs, la peau des paupières peut s’avérer trop tendue, les empêchant de se fermer convenablement.

 

Une blépharoplastie peut être réalisée isolément ou être associée à une autre intervention de chirurgie esthétique du visage (lifting frontal, lifting temporal, lifting cervico-facial), voire une thérapeutique médico-chirurgicale (laserbrasion, peeling, dermabrasion).

Recommandations avant l’intervention de chirurgie des paupières

 

L'analyse de toutes les structures de l'œil permet de définir au mieux la qualité des tissus et leur vieillissement afin de préciser le diagnostic qui déterminera avec exactitude l'intervention chirurgicale et chacune des étapes à suivre pour que le résultat soit optimal. Aucun médicament contenant de l'aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l'intervention. L'arrêt du tabac (ou bien la réduction maximale de sa consommation) est vivement recommandé un mois avant et un mois après l'intervention (le tabac peut être à l'origine d'un retard de cicatrisation).

Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l'intervention. En fonction du type d'anesthésie prescrit, il peut être demandé de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l'intervention.

Le déroulement de l’intervention

 

La chirurgie des paupières est pratiquée sous anesthésie locale avec ou sans sédation et sans hospitalisation. La blépharoplastie inférieure plus délicate se pratique souvent sous une anesthésie générale légère. Elle dure entre 45 mn et 1 h 30. Certains patients présentant des paupières très lourdes et très lâches requièrent des gestes complexes entraînant des durées opératoires majorées (2 h à 2 h 30). L’intervention n’est pas douloureuse en règle générale, des médicaments peuvent être prescrits en cas de douleur. Selon l’importance de l’altération, les techniques utilisées varient. Mais les chirurgiens s’accordent, dans l’ensemble, à dire que la tendance générale est d’enlever beaucoup moins de tissu graisseux et cutané.

Recommandations près l’intervention

 

Les patients peuvent retourner chez eux la journée même, voire une à deux heures après suivant la chirurgie. Après la chirurgie, les paupières seront enflées, contusionnées et bouffies, et la vision pourrait être floue. Certains patients ont du mal à fermer les yeux ; cet état est transitoire. Un pansement est appliqué sur les yeux du patient les premières heures. Les ecchymoses, œdème et bouffissure disparaitrons au bout de 7 à 10 jours, et toute décoloration pourra être camouflée avec du maquillage. Les points de suture sont enlevés au bout de 10 jours. Six semaines après l'intervention, les fines cicatrices se fondent dans les plis naturels des paupières.

Suites opératoires d’une blépharoplastie

 

La chirurgie des paupières guérit habituellement vite et bien mais des sensations de sécheresse et d’irritation peuvent subsister. On observe aussi un larmoiement important. En effet, la paupière qui est un peu raide après l’opération va laisser couler des larmes sur les joues. Le retour à la normale s’effectue au bout de 10 jours en moyenne. Les résultats sont visibles au bout de 3 à 6 mois. Le maquillage est autorisé dès l’ablation des fils.

Recommandations post-opératoires

 

Il est recommandé de dormir avec la tête en position rehaussée ou mieux encore de rester semi-assis pendant 24 heures pour réduire les œdèmes, de se laver les yeux et de se masser les cicatrices régulièrement, d’appliquer des compresses froides pour réduire les œdèmes et les ecchymoses, Il est essentiellement déconseillé de pratiquer un exercice physique vigoureux et de soulever des objets lourds pendant 10 jours. Les autres activités nécessitant un effort physique sont également à éviter y compris se pencher en avant.

Risques et complications d’une blépharoplastie

 

Les complications sont rares, souvent mineures et transitoires, telles qu’une vision un peu trouble pendant quelques jours, un gonflement temporaire au coin des yeux, une petite asymétrie des cicatrices peuvent survenir. Un gonflement de la conjonctive, appelée chémosis, peut parfois apparaître après l’intervention. Ce gonflement est une réaction en rapport avec l’importance du geste chirurgical effectué surtout si les paupières sont lourdes et l’œil proéminent. Ce chémosis va nécessiter des soins locaux, il régresse en 2 à 16 semaines. Il existe toujours une possibilité de complications comme l’infection ou l’hématome. Une vision double (diplopie) peut apparaître très rarement, la récupération spontanée est habituelle.

Contre-indications d’une blépharoplastie

 

La blépharoplastie n’est pas conseillée notamment dans le cas de faible production lacrymale, d’infections des yeux, de  lagophtalmie (incapacité d’ouvrir la  fente oculaire) ou si la peau est trop courte.